commandes Article

Utiliser l’éditeur VIM pour changer de vie

Voici quelques semaines que j’utilise VIM pour éditer les fichiers sur Linux et je dois dire que ça me simplifie la vie. Les puristes rigoleront d’entendre ça car pour eux il s’agit DU meilleur éditeur toute catégorie confondue. J’ai toujours préférer la simplicité de nano et toujours perçu VIM comme un outil complexe … mais c’est en fait l’inverse si l’on connait les quelques commandes de base de VIM. Attention, cet article s’adresse aux débutants Linux (comme moi) et qui veulent en apprendre un peu plus.

Je vais donc vous présenter rapidement ce qu’il faut savoir pour commencer à utiliser VIM  et j’espère convaincre les débutants de le substituer à nano.

Fonctionnement et bases de l’éditeur VIM 

Premièrement il est important de savoir qu’il existe 2 modes, le mode édition (changer les texte) et le mode lecture (on parcours le fichier). 

Lorsqu’on ouvre un fichier avec VIM (vim monfichier.txt), on ouvre le fichier en mode lecture, si on veut éditer le fichier il faudra alors taper « i » (pour insert). Revenir en mode lecture se fera grâce à touche « ESC ». 

Lorsque vous êtes en mode édition, pour sauver le fichier il faut repasser en mode lecture (appuyer sur la touche ESC) et saisir « :w » et appuyer la touche « Entrer ». Le texte  « :w » s’affichera en bas de la fenêtre de votre terminal. Il est aussi possible de sortir du document au moment de sauver le fichier, saisissez alors « :wq ».

Il est aussi simple de sortir du document en saissant « :q ».

Résumé des commandes de bases de VIM

i = passer en mode edition
esc = Passer en mode lecture
:w = ecrire (en mode lecture)
:wq = ecrire et quitter le fichier (en mode lecture)

Conclusion : 

Comme vous pouvez le voir, VIM est au final très facile à utiliser et se révèle tellement plus pratique que nano. Si vous souhaitez gagner en productivité, je vous le conseil.