Prestashop – Bug sur la validation du code postal

Prestashop – Bug sur la validation du code postal

Plus j’utilise Prestashop, plus je le haïs … ce système est fourré de bug et est une vrai usine à gaz en Backend, c’est aussi un cauchemar pour les modules.

En parlant de cauchemar, sans transition, j’ai récemment eu un problème avec les codes postaux. Vous savez lorsque le client entre un code postal, il y  a une validation sur le format de ce code postal. Eh bien, peu importe ce que mes visiteurs entraient, la validation retournait toujours une erreur. Autant dire pour l’expérience utilisateur en prend un vieux coup!

Comme j,ai passé un peu de temps à trouver la solution, je voulais faire ma part en partageant l’information. Pour résoudre ce problème si jamais vous l’avez, téléchargez la dernière installation de Prestashop sur leur site et remplacez le fichier suivant dans votre thème par celui de la nouvelle installation :

Je m’arrête là, j’espère que ce sera utile à certain qui aurait ce problème.

Paix et amour !

 

Rechercher une chaîne de caractère dans un fichier sous Linux

Je cherchais un moyen rapide sur Linux de trouver tous les fichiers contenant une chaîne de caractère. C’est super simple mais très pratique. Je le met comme aide-mémoire pour moi, mais je suis sûr que ça servira à quelqu’un.

grep -rnw ‘/chemin/où/chercher/’ -e « chaîne à rechercher »

Court métrage – NO-A

Si vous avez 5 minutes, allez jeter un coup d’oeil à ce beau court métrage réalisé par une team de 8 étudiants du Savannah College Of Art. Le robot NO-A va essayer de sauver sa créatrice, Aixa, d’un monde qui a visiblement changé.

Plus d’informations sur le court métrage  ici.

La voie la plus sûre de trouver son job de rêve est de le créer soi-même !

Inconnu
Tutoriel site web multilingue avec WordPress et WPML – Partie 1 – Installation et configuration

Tutoriel site web multilingue avec WordPress et WPML – Partie 1 – Installation et configuration

Créer un site web multilingue est toujours un beau problème. En France comme au Québec, en tant que freelance, il n’est pas rare d’avoir à faire un site web en plusieurs langues. J’ai donc décidé de faire un tutoriel qui portera sur comment utiliser WordPress et WPML pour créer un site multilingue. Il sera composé de 3 parties distincte. WPML est LE plugin à utiliser pour les sites multilingues. Même si payant (peu cher pour le service rendu à mon avis), ceci assure un suivi du plugin avec une équipe performante.

  1. Installation et configuration
  2. Traduction des articles, pages et custom post WordPress
  3. Traduction des chaînes de caractère (texte en PHP (hardcodé) dans le thème ou les widgets)

Installation de WPML

L’installation de WPML est très simple, et vous pouvez l’ajouter à n’importe quel moment du développement d’un site. Voici les étapes à suivre :

  • Aller sur le site de WPML : http://wpml.org/fr.
  • Décider le plan que vous souhaitez prendre. il existe 3 plans différents. Si vous faites un site web complet en utilisant WordPress comme un CMS, si vous utilisez les « custom posts » et « custom taxonomy » vous devrez prendre le plan CMS multilingue à 79$.
  • Une fois acheté vous allez pouvoir télécharger le plugin.
  • Aller dans l’admin de votre WordPress puis dans le menu « Extensions » puis « Ajouter », cliquez sur Ajouter une extension et sélectionné l’archive que vous venez de récupérer.
  • Une fois installé, vous verrez dans votre menu de gauche, un nouveau menu WPML.

Important : Si vous êtes développeur et que vous souhaitez utiliser le plugin WPML sur le site de vos clients, je vous encourage à prendre le plan CMS multilingue à vie.

Choisissez les langues du projet

Pour la configuration, c’est assez simple, il va vous falloir définir quelles langues vous souhaitez utiliser, quelle langue vous souhaitez par défaut, comment vous souhaitez ajouter visuellement le sélecteur de langue sur votre site et très important, la façon dont les URL vont fonctionner.

Voici une série d’images annotées qui vont vous aider à comprendre comment faire :

Window_et_Langues_‹_Fabline_—_WordPress

Window_et_Langues_‹_Fabline_—_WordPress 2

 

Choisir le format des URL pour les langues

Une fois les langues ajoutées au projet, vous devez spécifier la façon dont vous souhaiter que le système de langue fonctionne. Vous avez alors 3 choix :

  1. Langues différentes dans les répertoires (http://domaine.com/en/)
  2. Un sous-domaine différent pour chaque langue (http://en.domaine.com/)
  3. Langue ajoutée dans un paramètre GET (http://domaine.com?lang=en)

Pour ma part, je conseille souvent le choix 1 qui est à mon avis le plus jolie à l’oeil mais aussi qui semble être le meilleur choix pour votre SEO.

Sélecteur de langue

La rubrique suivante vous propose de régler la façon dont le sélecteur de langue va s’afficher. Je ne suis vraiment pas fan de cette façon de faire, je ne me sers donc juste pas de ce composant. Voici ce que je fais à la place et qui me donne beaucoup plus de liberté au niveau du placement et de la forme. Vous pouvez copier ce bout de code dans votre fichier functions.php :

Vous pouvez bien entendu modifier ce code pour afficher le sélecteur de langue de la façon que vous souhaitez. Une fois prêt, vous pouvez appeler cette fonction dans votre thème, là où vous souhaitez voir apparaître le sélecteur. Vous pouvez aussi ajouter du CSS pour habiller ce code HTML selon vos besoins.

Conclusion

Si vous avez besoin d’aide à cette étape (installation et configuration), laissez un message dans les commentaires et j’essayerais de vous aider au maximum de mes connaissances. La suite de ce tutoriel suivra sous peu et nous verrons le moyen de traduire les articles, pages er custom post. À bientôt !