plugin Article

WPML, le plugin multilingue ultime pour WordPress

WPML, le plugin multilingue ultime pour WordPress

WordPress est bien plus qu’une plateforme de blog, c’est devenu un CMS qui permet de mettre en place des sites web complexes et très divers. Ici au canada, il est très fréquent que les sites soient multilingues, français et anglais. En Europe, s’ils le sont, le français, l’italien, l’allemand, l’anglais et l’espagnol sont les langues couramment utilisées. Côté plugin, lorsqu’on parle de plugin multilingue, vous aurez principalement 2 choix : WPML et qTranslate. J’ai récemment eu beaucoup de problèmes avec qTranslate et je suis passé à WPML, qui est vraiment plus complet et plus stable. Seul petit moins, il vous faudra débourser une petite somme (29$) pour l’utiliser.

wpml-plugin-internationalisation-wordpress

WPML permet de créer des sites multilingues avec WordPress très simplement et offre tout un panel d’outils pratiques pour la traduction. Je vais explorer quelques points importants dans ce plugin et j’essayerais de faire un tutoriel plus complet dans un prochain article.

Installation et configuration de WPML

Pour installer le plugin WPML, rendez-vous sur le site web du plugin et téléchargez la dernière version du plugin. Attention, le plugin est payant et le prix commence à partir de 29$ USD, mais honnêtement, ça en vaut vraiment la peine pour le service rendu. Allez dans le menu Extensions => Ajoutez, puis sélectionnez le plugin que vous venez de télécharger. Activez le plugin lorsque l’installation est finie et vous êtes en business 🙂

Pour la configuration, cela dépend de ce que vous souhaitez mais je vais faire un petit tour des options que le plugin multilingue propose. La première chose à faire est de définir les languages que vous souhaitez utiliser dans la metabox « Langues du site ». Profitez-en pour dire quelle sera la langue par défaut. Ensuite, il faut régler le format d’URL de la langue et pour ceci vous avez 3 choix :

  1. Utiliser le format : http://monsite.com/fr/
  2. Utiliser des sous-domaines : http://fr.monsite.com/
  3. Utiliser un query post : http://monsite.com?lang=fr

Pour ma part je préfère la solution 1 mais selon le cahier des charges, il peut-être intéressant de d’avoir le choix.

Le fonctionnement de WPML 

La philosophie est très différente de qTranslate pour ceux qui feront le switch. WPML fait un dupliquât du post à traduire et l’attache à celui-ci via l’ID du post. L’interface est tout de même bien construite et assez intuitive pour comprendre le fonctionnement.

Plugins complémentaires à WPML

Il existe des plugins complémentaires à WPML que vous trouverez sur leur site ou dans le repository de WordPress. En voici 2 incontournables qui travaillent main dans la main avec WPML :

WPML Media 

Ce plugin permet de gérer les images ou n’importe quel média (audio, video, pdf …) de façon distincte pour chaque langue. Il permet de recopier les médias d’une langue à l’autre très facilement dans le cas ou aucune traduction n’est nécessaire (une photo par exemple). Si vous avez des médias et que vous souhaitez les retrouver sur chaque version de traduction, installez ce plugin et synchronisez les médias entre les traductions.

WPML String Translation

Ce plugin travail main dans la main avec WPML et permet aux développeurs de thèmes et de plugins d’ajouter le multilingue directement dans ceux-ci. Via la syntaxe gettext suivante, vous aller pouvoir traduire le contenu « hardcodé » dans votre plugin ou thème :

« __(‘Mon texte à traduire’,’mon contexte’) »

Le context est en fait un nom que vous donnez à votre plugin ou thème et qui permet de retrouver rapidement les chaînes de caractères à traduire dans le plugin.

Conclusion

Voici donc une courte présentation de WPML, j’ai pour projet de faire une tutoriel plus axé sur la pratique dans un futur rapproché, d’ici là si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, j’essayerais de vous aider au maximum.

De l’importance de mettre WordPress à jour

Effectivement mettre WordPress à jour est très important pour éviter de se faire hacker son site. J’en ai vécu l’expérience il y’a quelque temps et ce n’est pas très marrant d’avoir à nettoyer son serveur surtout que les hackers ont des methodes de plus en plus sophistiqués pour planquer du code n’importe où. Je vais donc ici donner quelques solution pour toujours rester à jour.

Stop à la procrastination 

Lorsque vous arrivez sur votre blog pour écrire un nouveau post, pensez à mettre à jour vos plugin et votre version de WordPress. Je dis stop à la procrastination car effectivement, on a vite fait de se dire que ce n’est pas important et que cela peut attendre. Mais une mise à jour est souvent accompagnée d’un fixe d’une vulnérabilité.

Installer un plugin qui vous enverra des notifications de mise à jour

Depuis que je me suis fait hacké, je ne prend plus de chance, toutes les semaines je reçois un rapport qui m’indique les mises à jour à faire (entre autre). Ce qui me permet d’aller tout de suite faire les mises à jour et de jamais rester trop longtemps exposé à une  vulnérabilité.

Ce plugin s’appelle WP Security Scan, il vous donnera aussi pas mal d’information utile pour sécuriser votre blog WordPress. Ce plugin est fourni par la compagnie Website Defender.

Conclusion

J’espère que ces informations seront utiles et si vous le saviez déjà, prenez juste ce post comme une piqûre de rappel 😉 J’essayerais de faire un post un peu plus long sur WP Security Scan bientôt.

 

Internationalisation WordPress avec QTranslate

J’ai récemment eu à mettre en place un site sous WordPress en anglais et en français. Pour cela j’ai eu recourt au fabuleux plugin QTranslate. Ce plugin est vraiment bien intégré et permet de pouvoir traduire tout ou presque en 2 ou plusieurs langues. Voici une petite présentation du plugin.

Interface administrateur

L’interface du plugin est vraiment bien construite, on s’y retrouve très vite et la configuration se fait très simplement. Il suffit de choisir les langues que l’on veut utiliser et en choisir une par défaut. D’autres options comme la gestion des dates, la gestion de l’url (?lang=fr ou /fr/) sont aussi disponibles.

Intégration du plugin dans wordpress

Une fois la configuration effectuée, l’administration du blog se retrouvera modifié en conséquence. Aussi bien les pages d’administration des posts, des catégories, des page seront adapté aux langues que vous avez choisi. Ainsi pour le contenu par exemple on aura 2 tabs pour choisir sa langue.

Quelques snippets pour Qtranslate

Je partage avec vous ici quelques bouts de code qui m’ont été utile lors du développement. Pour ceux qui doivent mettre les mains dans le cambouis, j’espère que ça vous aidera.

Pour écrire du texte en dur et qu’il soit pris en fonction de la langue courante :

Pour placer le selecteur de langue : 

La fonction ci dessus va généré le code HTML suivant :

Pour mettre du style css sur cette liste, utilisé les selecteurs css suivants :

Conclusion sur QTranslate

Qtranslate se révèle être un outil très interessant et facile à utiliser pour la tâche parfois complexe qu’est l’internationnalisation. L’utilisation est très facile et l’intégration est parfaite dans presque toutes les parties du blog. Le seul bémol serait qu’il ne permet pas d’avoir 2 url différentes pour un même post / page / catégorie, c’est un point négatif qui peut biaiser quelque peu votre SEO. Mis à part ce petit défaut qui sera peut-être corrigé dans les versions futures, ce plugin fait la job comme il faut 🙂

Afficher plusieurs images pour un produit avec wp-ecommerce

WP-Ecommerce est un plugin de E-commerce pour WordPress. Il est vraiment idéale sur le papier puisqu’il permet de construire un système de E-commerce (backend et frontend) sans rien coder. Dans la pratique le plugin se révèle un peu moins idyllique, je pense que tous ceux qui ont essayé une fois dans leur vie de personnaliser un thème WP-Ecommerce comprendrons de quoi je parle.

Aujourd’hui je vais vous exposer un problème auquel j’ai été confronté, qui paraît très bête mais qui fût assez chronophage pour moi.

Le problème dans WP-Ecommerce

Le backend du plugin permet d’uploader plusieurs photo pour un produit mais le front-end ne propose aucune methode pour aller les chercher et les afficher. En fait, WP-Ecommerce propose un add-on payant « Gold Cart » pour cela mais on s’entend que ce n’est pas une solution.

La solution pour afficher plusieurs images

Voici la marche à suivre, il vous faudra tout d’abord repérer le code suivant dans le fichier « wpsc-single_product.php ».

Ensuite vous pourrez remplacer le code ci-dessus par :

Puis ajouter dans le fichier « function.php » de votre thème la fonction suivante :

Conclusion

En conclusion, j’adore WP-Ecommerce pour plein de choses, ce plugin est vraiment cool tant qu’on a pas à rentrer dans le code. Une fois les mains dans le cambouis, on peut vite perdre patience. En plus de ça la doc n’est pas toujours très claire. Cependant grâce à une communauté plutôt importante, on trouve souvent des solutions à nos problèmes. Donc voici ma participation en français 😉

 

Ressources