Outils / Logiciels Article

Express VPN : mon nouveau VPN

Express VPN : mon nouveau VPN

Je viens de signer pour un nouveau VPN du nom de ExpressVPN à la place de mon ancien My Private Access. Ce dernier commençait à avoir un service clairement moins bon depuis le blocage des VPN par Netflix.

Pourquoi j’utilise un VPN ? Pour plusieurs raisons!

Premièrement, pour protéger mon accès Internet dans des connections publiques pas très (ou pas du tout) sécurisées, comme dans un aéroport, un café ou encore un hôtel. Il suffit qu’un petit malin s’amuse à écouter le trafic qui sort du routeur public et vous pourriez y laisser quelques mots de passe …

Ensuite, pour ma compagnie, j’ai souvent besoin de me connecter d’un pays particulier, le Canada ou la France. Comme je vis en ce moment en Irlande, et pour tester mes sites, le service de ExpressVPN me permet de choisir le point de sorti de leur réseau. Vous avez le choix entre 145 villes dans 94 pays différents. ExpressVPN est un des plus fourni dans ce domaine.

Pour finir, j’utilise un VPN pour ma vie privée. Si un site que je fréquente n’a pas de SSL, si je remplis un formulaire qui demande des informations personnelles ou privées, alors je me connecte au VPN. Si j’ai besoin en général de cacher mon adresse IP, je le laisse connecté. Je l’utilise pour me connecter à mes serveurs et autres comptes FTP (qui ne sont pas sécurisés).

Pourquoi ce changement vers ExpressVPN

J’ai utilisé My Private Access pendant presque 2 ans à l’époque où Netflix permettait d’accéder à son service via VPN. Il fonctionnait plutôt bien et me permettait de regarder des films ou séries de Netflix US, qui possède un catalogue plus fourni. Lorsque Netflix a sévi sur ces pratiques, My Private Access a commencé à avoir des problème d’accès dans beaucoup de pays et aucune réponse de leur service à la clientèle n’était satisfaisante.

Puisque j’arrivais à la fin de mon abonnement de My Private Access, j’ai décidé d’essayer un autre service à la place de renouveler. Je peux dire que je ne suis pas déçu, puisque le service d’Express VPN fonctionne super bien.

Comment fonctionne Express VPN ?

Pour utiliser le service de ExpressVPN, c’est simple, une fois que vous êtes inscrit, il suffit d’installer l’application sur la plateforme de votre choix. Il existe des applications pour Windows, MacOS, iOS (iPhone et iPad), Android et Linux. Ceci couvre 99% des cas. Une fois installé, lancer le VPN et choisissez le pays dans lequel vous souhaitez avoir une adresse IP de sortie. L’application Mac Os est très bien faîte et permet de basculer rapidement d’un pays à l’autre.

Pour les férus de sécurité, il y a même un « kill switch » qui permet de couper la connection Internet de votre ordinateur si la connection VPN était rompue, histoire de conserver votre sécurité.

Toi aussi tu veux protéger ma vie privée?

Si vous aussi vous souhaitez avoir un accès VPN, alors voici un lien pour vous inscrire à Express VPN. Sachez que si vous achetez via ce lien, je toucherais une petite commission et cela ne vous coûtera pas plus cher. Ceci m’encourage à écrire ce genre d’article pour expliquer, de mon point de vue, la qualité d’un service ou produit. Vous pouvez, bien entendu ne pas utiliser mon lien si vous le préférez, je ne vous en voudrait pas 🙂

 

Améliorer les performances de Cpanel avec Engintron

Améliorer les performances de Cpanel avec Engintron

Vous avez un ou plusieurs sites web qui fonctionnent avec Cpanel? Si vous avez un serveur dédié et que vous avez accès à la couche WHM, vous aurez la possibilité d’installer Engintron pour améliorer les performances de vos sites.

Quels sont les avantages d’Engintron ?

Premièrement, comme vous le savez surement, un site rapide à chargé est un site qui sera apprécié de Google et qui rendra heureux vos visiteurs. Ensuite, Engintron est gratuit, open source et vraiment TRÈS SIMPLE à installer. En d’autres termes, Engintron vous permet d’obtenir le Saint Graal selon Google : un site qui load rapidement.

Comment ça marche ?

Engintron permet d’installer et configurer Nginx en tant que proxy inverse (reverse proxy pour la suite de l’article). Contrairement à un serveur proxy qui permet à un utilisateur d’accéder à Internet à l’intérieur d’un réseau local, le reverse proxy permet à un utilisateur d’Internet d’accéder à des serveurs internes à un réseau. Nginx communique donc avec Apache et les 2 services se séparent les tâches pour accélérer le traitement des requêtes. Voici un schéma qui explique comment le tout fonctionne :

Le gros bénéfice de cela? Eh bien, c’est que Nginx va prendre en charge la livraison des ressources statiques comme les script Javascript, CSS ou encore les images. Si votre site web possède beaucoup d’image, comme un site de E-commerce par exemple, cela permet un gain en performance important. Apache n’aura plus à gérer ces ressources statiques et pourra se concentrer à livrer les pages HTML.

Mon expérience avec Engintron

Je l’ai utilisé pour nos sites Idée Cadeau Québec, Idée Cadeau France et Gift Ideas Canada. Ces 3 sites fonctionnent avec WordPress et sont hébergés sur un serveur dédié avec Cpanel. À Noël, nous avons eu de sérieux problèmes de performance et dès que plus de 75 personnes utilisaient le site simultanément, le serveur avait de gros problèmes à livrer les pages. Nous avons fait beaucoup d’améliorations mais les 3 plus significatives ont définitivement été le passage du « PHP Handler » CGI à FastCGI, l’utilisation du système de cache APCU et l’installation de Engintron.

Pour Engintron, l’installation s’est passé super simplement, nous avons juste eu à lancer manuellement Nginx à la fin du script d’installation. Au moment de l’installation, Engintron fait une sauvegarde de votre configuration pré-installation, ce qui permettra de revenir exactement comme avant si vous ne souhaitez plus utiliser Engintron.

Engintron propose encore plus

Engintron propose une palette d’outils qui se retrouvent dans WHM. Citons parmi les plus intéressants l’accès SSH à votre serveur, la possibilité d’éditer les fichiers de configuration importants. Il est aussi possible de configurer Cloudflare comme « reverse proxy ».

Conclusion

Sa simplicité d’installation, le fait que l’on puisse revenir en arrière très simplement, l’application pour WHM fournie en font de loin le meilleur installeur pour Nginx sous Cpanel. Nos performances ont été amélioré très visiblement et notre serveur est maintenant capable de servir plus de page mais aussi plus rapidement.

Pour en savoir plus et pour installer Engintron, voici quelques ressources :

N’hésitez pas à parler de vos expériences plus bas dans les commentaires.

 

Payez moins cher vos achats sur le web avec Honey

Payez moins cher vos achats sur le web avec Honey

Vous voulez payer moins cher vos achats sur Internet? Je vous conseille d’utiliser Honey, une extension Chrome qui pourra vous sauver quelques deniers lors de votre prochain achat sur le web.

Une fois installé et votre compte configuré, Honey va chercher une correspondance de coupon rabais dans sa base de donnée et les teste par lui même sur la page de paiement (au checkout du site où vous achetez). S’il trouve un coupon rabais qui fonctionne, alors c’est le jackpot, vous aurez droit à un rabais surprise.

Je l’ai testé aujourd’hui avec Udemy pour m’acheter quelques cours pour la nouvelle année. Cela fonctionne parfaitement, j’ai donc eu un coupon rabais qui m’a permis d’avoir tous les cours à 10$ au lieu du prix normal. vraiment intéressant.

Pour vous inscrire et utiliser Honey cliquez ici.

J’espère que cette ressource vous sera utile et que vous sauverez plein d’argent. N’hésitez pas à donner votre avis plus bas si vous l’essayez.

 

Tester PHP7 avec MAMP PRO 3

Tester PHP7 avec MAMP PRO 3

La dernière mouture de PHP est sortie en décembre 2015 dans un silence assez obscur, pourtant, si la version 6 de PHP est morte dans l’oeuf, PHP 7 semble très prometteur. Voici une liste de quelques nouveautés et améliorations de PHP 7 :

  • Performance améliorée : PHP 7 est jusqu’à 2 fois plus rapide que PHP 5.6
  • Réduction de l’utilisation mémoire
  • support du 64 bit plus consistant
  • Passage de beaucoup d’erreurs fatales en Exceptions
  • Générateur de nombre aléatoire sécuritaire
  • Classes anonymes

Tester votre code avec PHP 7 et d’autres versions de PHP grâce à MAMP PRO 3.

Si vous souhaitez tester votre code avec PHP 7 avant de passer en production, MAMP PRO 3 est solution vraiment simple. La version 3.5 propose nativement PHP7 et vous permet de faire un « virtual host » avec une version différente de PHP. Vous pourrez donc par exemple avoir un site en PHP 5.6, un autre en PHP 5.4.2 puis un dernier en PHP 7. MAMP PRO se révèle donc très pratique pour tester votre code sous différente version de PHP, une chose assez compliquée à mettre en place sur un serveur de production.

Capture d’écran 2016-02-17 à 22.03.36

MAMP PRO 3 se révèle donc très pratique pour tester votre code en local avec différentes versions de PHP. Avec l’évolution du paysage des hébergements dans les futurs mois, tester votre code dès maintenant pour se préparer à PHP7 semble être une bonne pratique. Étant donnée les gains de performance engendrés par PHP7, il se peut que beaucoup d’hébergeur passe à cette version pour faire quelques économies.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser plus bas dans cette page. Ça me fera plaisir d’y répondre.

 

 

Tutoriel site web multilingue avec WordPress et WPML – Partie 1 – Installation et configuration

Tutoriel site web multilingue avec WordPress et WPML – Partie 1 – Installation et configuration

Créer un site web multilingue est toujours un beau problème. En France comme au Québec, en tant que freelance, il n’est pas rare d’avoir à faire un site web en plusieurs langues. J’ai donc décidé de faire un tutoriel qui portera sur comment utiliser WordPress et WPML pour créer un site multilingue. Il sera composé de 3 parties distincte. WPML est LE plugin à utiliser pour les sites multilingues. Même si payant (peu cher pour le service rendu à mon avis), ceci assure un suivi du plugin avec une équipe performante.

  1. Installation et configuration
  2. Traduction des articles, pages et custom post WordPress
  3. Traduction des chaînes de caractère (texte en PHP (hardcodé) dans le thème ou les widgets)

Installation de WPML

L’installation de WPML est très simple, et vous pouvez l’ajouter à n’importe quel moment du développement d’un site. Voici les étapes à suivre :

  • Aller sur le site de WPML : http://wpml.org/fr.
  • Décider le plan que vous souhaitez prendre. il existe 3 plans différents. Si vous faites un site web complet en utilisant WordPress comme un CMS, si vous utilisez les « custom posts » et « custom taxonomy » vous devrez prendre le plan CMS multilingue à 79$.
  • Une fois acheté vous allez pouvoir télécharger le plugin.
  • Aller dans l’admin de votre WordPress puis dans le menu « Extensions » puis « Ajouter », cliquez sur Ajouter une extension et sélectionné l’archive que vous venez de récupérer.
  • Une fois installé, vous verrez dans votre menu de gauche, un nouveau menu WPML.

Important : Si vous êtes développeur et que vous souhaitez utiliser le plugin WPML sur le site de vos clients, je vous encourage à prendre le plan CMS multilingue à vie.

Choisissez les langues du projet

Pour la configuration, c’est assez simple, il va vous falloir définir quelles langues vous souhaitez utiliser, quelle langue vous souhaitez par défaut, comment vous souhaitez ajouter visuellement le sélecteur de langue sur votre site et très important, la façon dont les URL vont fonctionner.

Voici une série d’images annotées qui vont vous aider à comprendre comment faire :

Window_et_Langues_‹_Fabline_—_WordPress

Window_et_Langues_‹_Fabline_—_WordPress 2

 

Choisir le format des URL pour les langues

Une fois les langues ajoutées au projet, vous devez spécifier la façon dont vous souhaiter que le système de langue fonctionne. Vous avez alors 3 choix :

  1. Langues différentes dans les répertoires (http://domaine.com/en/)
  2. Un sous-domaine différent pour chaque langue (http://en.domaine.com/)
  3. Langue ajoutée dans un paramètre GET (http://domaine.com?lang=en)

Pour ma part, je conseille souvent le choix 1 qui est à mon avis le plus jolie à l’oeil mais aussi qui semble être le meilleur choix pour votre SEO.

Sélecteur de langue

La rubrique suivante vous propose de régler la façon dont le sélecteur de langue va s’afficher. Je ne suis vraiment pas fan de cette façon de faire, je ne me sers donc juste pas de ce composant. Voici ce que je fais à la place et qui me donne beaucoup plus de liberté au niveau du placement et de la forme. Vous pouvez copier ce bout de code dans votre fichier functions.php :

Vous pouvez bien entendu modifier ce code pour afficher le sélecteur de langue de la façon que vous souhaitez. Une fois prêt, vous pouvez appeler cette fonction dans votre thème, là où vous souhaitez voir apparaître le sélecteur. Vous pouvez aussi ajouter du CSS pour habiller ce code HTML selon vos besoins.

Conclusion

Si vous avez besoin d’aide à cette étape (installation et configuration), laissez un message dans les commentaires et j’essayerais de vous aider au maximum de mes connaissances. La suite de ce tutoriel suivra sous peu et nous verrons le moyen de traduire les articles, pages er custom post. À bientôt !